Le métier de conseiller en économie familiale

Spécialiste, il aide les familles à gérer au mieux tous les problèmes posés par la vie quotidienne (alimentation, logement, habillement, santé, habitat, environnement, vie sociale…). Il les soutient en valorisant leurs capacités. Son objectif est de les rendre plus autonomes en leur donnant les moyens de mieux maîtriser leur vie quotidienne et leur environnement et d’éviter leur exclusion sociale.

La formation

Afin d’obtenir ce diplôme d’État, il convient de suivre le cycle diplômant du BTS Économie sociale et familiale qui se prépare en 2 ans et s’articule autour d’un enseignement théorique et technique ainsi que sur des stages pratiques (13 semaines).

Nature des épreuves

  • Langue vivante étrangère : LV1
  • Conseil et expertise technologiques
  • Conseil et expertise technologiques – Épreuve pratique
  • Épreuve ICAF et Méthodologie de projet
  • Épreuve Connaissance des politiques sociales
  • Langue vivante étrangère 2 – Option

Poursuite d’Etudes

Les diplômés peuvent :

  • Effectuer des formations complémentaires dans le cadre de l’université
  • S’orienter vers d’autres fonctions par le biais de concours, et accéder à diverses professions : directrices d’établissement social privé en passant le certificat d’aptitude à la fonction de directeur (Cafdes) (centres d’aide par le travail, centres d’hébergements sociaux et des établissements pour enfants)
  • Passer le diplôme d’Etat de conseiller en Économie sociale et familiale

Emploi / Débouchés

  • Exercice de la profession au sein de lieux de vie des personnes (domicile privé ou établissements sociaux ou médico-sociaux)
  • Être appelé pour les aider dans des circonstances particulières : hospitalisation ou décès d’un parent, longue maladie, naissance d’un enfant, handicap, etc.
  • Exercer au sein d’une collectivité, d’une structure d’accueil ou d’une caisse d’allocations (CAF, Offices HLM, CAT, Conseil Général)