Le métier d’orthophoniste

L’orthophoniste est un professionnel de la santé qui intervient sur prescription médicale. Il s’occupe de traiter les troubles de la communication orale et écrite : bégaiement, zézaiement, dyslexie, dysorthographie, et les troubles associés.

 

Il lui faut donc beaucoup de psychologie, une communication aisée et de la persévérance. C’est une discipline jeune, composée à 95,5% de femmes dont environ 77% pratiquent à titre libéral.

La formation

Le certificat de capacité d’orthophoniste est obligatoire pour exercer ce métier.
Il se prépare en 5 ans dans l’un des 18 centres de formation dépendant des UFR de médecine.
Afin de garantir les débouchés aux jeunes diplômés, l’entrée en formation est limitée par un numerus clausus.
Le Certificat de Capacité d’orthophoniste de niveau bac+5 est obligatoire.

Nature des épreuves

Quelque soit le lieu du concours, la sélection s’articule autour d’épreuves écrites et orales.

Épreuves écrites

  • de français (résumé de texte, dissertation, orthographe, grammaire, syntaxe…)
  • de culture générale (QCM, Quiz,…)
  • des tests psychotechniques, tests de logique et tests sensoriels

Épreuves orales

  • en groupe (test du village, de l’arbre, réalisation d’un projet, d’une activité manuelle,…)
  • en entretien individuel

Poursuite d’Études

Outre la création, ou la reprise d’un cabinet libéral, l’orthophoniste peut préparer en un an un diplôme de cadre de santé.

Emploi / Débouchés

Une grande majorité des orthophonistes exercent en cabinet, à titre libéral.
Les salariés trouvent un emploi au sein :

  • de services de neurologie
  • de rééducation fonctionnelle
  • de pédiatrie
  • dans les instituts médico-pédagogiques ou pour enfants handicapés…

Certains choisissent une activité mixte : libérale et salariée, à temps partiel en institution ou hôpital.